3 écoles, 1 plan d'étude commun

L’institut jaques-dalcroze, le Conservatoire de Musique de Genève et le Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre : toutes trois sont des fondations privées reconnues et subventionnées par la République et Canton de Genève ; de ce fait, elles facilitent l’accès du plus grand nombre à une formation musicale de base grâce à une tarification abordable des cours. Durant près de 50 années de collaboration, ces 3 écoles ont coordonné un grand nombre d’activités communes et ont cherché à harmoniser leurs pratiques pour garantir le libre passage d’une école à l’autre en ce qui concerne notamment :

  • la formation musicale fondée sur des programmes et des examens communs
  • la formation instrumentale aux exigences identiques
  • la répartition des centres d’enseignement dans les quartiers de la ville et les communes du canton.

Chaque école a toutefois maintenu sa spécificité et son originalité propres
en accord avec sa tradition et sa vocation.

principes directeurs communs aux 3 écoles (ijd, cmg, cpmdt)
Au 1er septembre 2010, ces trois écoles issues de la Fédération des écoles genevoises de musique (FEGM) ont intégré la Confédération des écoles genevoises de musique (CEGM). Les principes directeurs communs aux trois écoles restent néanmoins en vigueur pour l’année scolaire 2016-2017.

admission en classe instrumentale dans les 3 écoles (ijd, cmg, cpmdt )
Les demandes d’admission en classe instrumentale sont reçues durant les périodes d’inscription prévues à cet effet. L’inscription dans un cours instrumental entraîne l’obligation de suivre en parallèle le cours de Formation Musicale jusqu’à son terme.
L’âge minimum d’admission varie selon la discipline choisie et le développement physique de l’enfant. L’admission peut par ailleurs dépendre du nombre de places disponibles. Les écoles tiennent compte, dans la mesure du possible, des souhaits exprimés quant au lieu d’enseignement et au professeur. En cours de formation, un changement de professeur n’est possible qu’avec l’accord du doyen, de la direction et du professeur concerné.

La mise en place de cursus de formation et de plans d’études communs aux trois écoles autorise le passage, en cours de formation, à la fin d’une année, de l’une à l’autre des trois écoles.
Les élèves ne sont alors pas soumis à un examen pour autant qu’ils attestent de la régularité de leurs études. Cette disposition (passage d’une école à l’autre) n’est toutefois pas accordée aux élèves qui ont épuisé leurs possibilités d’études. Les candidats ayant acquis des connaissances et développé des compétences hors des trois écoles citées peuvent être soumis à des évaluations.
Les renseignements généraux concernant les inscriptions, les écolages et les allocations d’études figurent dans les Frais d'écolage.

limite d’âge pour l’enseignement instrumental
Au-delà de 25 ans révolus, l’enseignement instrumental est soumis à d’autres modalités.
Dans certaines filières (chant, musique ancienne, jazz, contrebasse), les élèves sont autorisés à terminer leur parcours au-delà de 25 ans, à un tarif « adultes ». Pour les autres élèves, ainsi que ceux qui souhaitent commencer l’apprentissage d’un instrument au-delà de 25 ans, le cpmdt propose une filière spécifique pour adultes.

inscriptions
Les candidats dont l’inscription est confirmée, de même que les élèves dont la réinscription est acceptée, ont l’obligation de s’acquitter des taxes d’études prévues pour l’année scolaire. Ceux dont les parents ne sont pas contribuables à Genève sont redevables par ailleurs d’une taxe supplémentaire fixée en commun par les écoles.

Les annulations intervenant entre le 1er juillet et le 30 septembre sont soumises au paiement d’une taxe d’annulation tardive. Dès le 1er octobre, une annulation ne libère pas du paiement des taxes d’études dans leur totalité, à l’exception des cas de force majeure examinés par la Direction concernée. Des réductions d’écolages sont accordées lorsque plusieurs enfants d’une même famille sont inscrits dans les écoles de la Confédération.

Lorsque le revenu d’une famille n’atteint pas un certain montant, l’État de Genève procède au remboursement partiel des écolages. Le formulaire est disponible sur demande auprès du secrétariat ou sur www.geneve.ch/bourses/enseignement-artistique.

le plan d’études des 3 écoles
Le plan d’études assure une formation équilibrée qui repose à la fois sur le développement de la sensibilité artistique, le travail instrumental et la culture musicale.

L’initiation musicale ou la rythmique pré-solfège accueille les enfants dès l’âge de quatre ans. Elle les conduit (dès 6 - 7 ans) à la formation musicale obligatoire et à la formation instrumentale dès que l’âge le permet. Dès lors, et durant toutes ses études, l’élève est invité à suivre un ou plusieurs cours complémentaire-s parallèlement à son cursus instrumental. Les cursus d’instrument sont organisés en cycles (initiation, 1er et 2e cycles). Les 1er et 2e cycles sont divisés en paliers, d’une durée limitée, faisant à leur terme l’objet d’une évaluation. Deux évaluations négatives successives entraînent l’exclusion de l’élève sans possibilité d’inscription dans l’une ou l’autre des trois écoles.

Le 1er cycle mène à l’obtention d’une Attestation de formation artistique. Celle-ci est délivrée après la réussite de l’examen instrumental correspondant, pour autant que l’élève ait accompli la Formation Musicale et suivi un cours complémentaire (voir les Cours complémentaires de la CEGM).

Le 2e cycle conduit au Certificat d’études musicales. Pour obtenir ce titre, l’élève devra obligatoirement avoir suivi trois cours complémentaires dont au moins un de Langage musical. Un « passeport musique » témoigne du parcours de l’élève et renseigne sur toutes ses activités musicales (y compris les activités extérieures aux 3 écoles). Une filière préprofessionnelle prépare les élèves qui se destinent à une carrière professionnelle.



3 écoles, 1 plan d'étude commun

L’institut jaques-dalcroze, le Conservatoire de Musique de Genève et le Conservatoire Populaire de Musique, Danse et Théâtre : toutes trois sont des fondations privées reconnues et subventionnées par la République et Canton de Genève ; de ce fait, elles facilitent l’accès du plus grand nombre à une formation musicale de base grâce à une tarification abordable des cours. Durant près de 50 années de collaboration, ces 3 écoles ont coordonné un grand nombre d’activités communes et ont cherché à harmoniser leurs pratiques pour garantir le libre passage d’une école à l’autre en ce qui concerne notamment :

  • la formation musicale fondée sur des programmes et des examens communs
  • la formation instrumentale aux exigences identiques
  • la répartition des centres d’enseignement dans les quartiers de la ville et les communes du canton.

Chaque école a toutefois maintenu sa spécificité et son originalité propres
en accord avec sa tradition et sa vocation.

principes directeurs communs aux 3 écoles (ijd, cmg, cpmdt)
Au 1er septembre 2010, ces trois écoles issues de la Fédération des écoles genevoises de musique (FEGM) ont intégré la Confédération des écoles genevoises de musique (CEGM). Les principes directeurs communs aux trois écoles restent néanmoins en vigueur pour l’année scolaire 2016-2017.

admission en classe instrumentale dans les 3 écoles (ijd, cmg, cpmdt )
Les demandes d’admission en classe instrumentale sont reçues durant les périodes d’inscription prévues à cet effet. L’inscription dans un cours instrumental entraîne l’obligation de suivre en parallèle le cours de Formation Musicale jusqu’à son terme.
L’âge minimum d’admission varie selon la discipline choisie et le développement physique de l’enfant. L’admission peut par ailleurs dépendre du nombre de places disponibles. Les écoles tiennent compte, dans la mesure du possible, des souhaits exprimés quant au lieu d’enseignement et au professeur. En cours de formation, un changement de professeur n’est possible qu’avec l’accord du doyen, de la direction et du professeur concerné.

La mise en place de cursus de formation et de plans d’études communs aux trois écoles autorise le passage, en cours de formation, à la fin d’une année, de l’une à l’autre des trois écoles.
Les élèves ne sont alors pas soumis à un examen pour autant qu’ils attestent de la régularité de leurs études. Cette disposition (passage d’une école à l’autre) n’est toutefois pas accordée aux élèves qui ont épuisé leurs possibilités d’études. Les candidats ayant acquis des connaissances et développé des compétences hors des trois écoles citées peuvent être soumis à des évaluations.
Les renseignements généraux concernant les inscriptions, les écolages et les allocations d’études figurent dans les Frais d'écolage.

limite d’âge pour l’enseignement instrumental
Au-delà de 25 ans révolus, l’enseignement instrumental est soumis à d’autres modalités.
Dans certaines filières (chant, musique ancienne, jazz, contrebasse), les élèves sont autorisés à terminer leur parcours au-delà de 25 ans, à un tarif « adultes ». Pour les autres élèves, ainsi que ceux qui souhaitent commencer l’apprentissage d’un instrument au-delà de 25 ans, le cpmdt propose une filière spécifique pour adultes.

inscriptions
Les candidats dont l’inscription est confirmée, de même que les élèves dont la réinscription est acceptée, ont l’obligation de s’acquitter des taxes d’études prévues pour l’année scolaire. Ceux dont les parents ne sont pas contribuables à Genève sont redevables par ailleurs d’une taxe supplémentaire fixée en commun par les écoles.

Les annulations intervenant entre le 1er juillet et le 30 septembre sont soumises au paiement d’une taxe d’annulation tardive. Dès le 1er octobre, une annulation ne libère pas du paiement des taxes d’études dans leur totalité, à l’exception des cas de force majeure examinés par la Direction concernée. Des réductions d’écolages sont accordées lorsque plusieurs enfants d’une même famille sont inscrits dans les écoles de la Confédération.

Lorsque le revenu d’une famille n’atteint pas un certain montant, l’État de Genève procède au remboursement partiel des écolages. Le formulaire est disponible sur demande auprès du secrétariat ou sur www.geneve.ch/bourses/enseignement-artistique.

le plan d’études des 3 écoles
Le plan d’études assure une formation équilibrée qui repose à la fois sur le développement de la sensibilité artistique, le travail instrumental et la culture musicale.

L’initiation musicale ou la rythmique pré-solfège accueille les enfants dès l’âge de quatre ans. Elle les conduit (dès 6 - 7 ans) à la formation musicale obligatoire et à la formation instrumentale dès que l’âge le permet. Dès lors, et durant toutes ses études, l’élève est invité à suivre un ou plusieurs cours complémentaire-s parallèlement à son cursus instrumental. Les cursus d’instrument sont organisés en cycles (initiation, 1er et 2e cycles). Les 1er et 2e cycles sont divisés en paliers, d’une durée limitée, faisant à leur terme l’objet d’une évaluation. Deux évaluations négatives successives entraînent l’exclusion de l’élève sans possibilité d’inscription dans l’une ou l’autre des trois écoles.

Le 1er cycle mène à l’obtention d’une Attestation de formation artistique. Celle-ci est délivrée après la réussite de l’examen instrumental correspondant, pour autant que l’élève ait accompli la Formation Musicale et suivi un cours complémentaire (voir les Cours complémentaires de la CEGM).

Le 2e cycle conduit au Certificat d’études musicales. Pour obtenir ce titre, l’élève devra obligatoirement avoir suivi trois cours complémentaires dont au moins un de Langage musical. Un « passeport musique » témoigne du parcours de l’élève et renseigne sur toutes ses activités musicales (y compris les activités extérieures aux 3 écoles). Une filière préprofessionnelle prépare les élèves qui se destinent à une carrière professionnelle.

Informations