le collège de l'institut jaques-dalcroze aujourd'hui

Qui sommes-nous?

À l'origine constitué des plus proches collaborateurs du fondateur de la Rythmique afin de pouvoir continuer sa tâche après son décès, le Collège s'est progressivement renouvelé par cooptation. L'expansion de la méthode Jaques-Dalcroze dans le monde, la diversité des systèmes de formation et les avancées des sciences, de la technique et de la société ont montré qu'il ne pouvait se contenter du seul point de vue de Genève pour mener à bien ses échanges avec les dalcroziens du monde. Aussi, dès 2003, le Collège s'est-il ouvert géographiquement pour acquérir une dimension nationale et internationale.

Il compte présentement 21 membres: Madeleine Duret, présidente (Genève), Ruth Gianadda, vice-présidente pour la Suisse (Genève), Louise Mathieu, vice-présidente pour l'étranger (Canada), Marie-Laure Bachmann (Genève), Gunna Brieghel-Müller (Genève), Gabi Chrisman (Suisse, Zürich), Christine Croset (Suisse, Vaud), Silvia del Bianco (Genève), Marie-José Ekstrom-Rey (Genève), Liliane Favre-Bulle (Suisse, Vaud), Karin Greenhead (Angleterre), Marie-Louise Hatt-Arnold (Genève), Martine Jaques-Dalcroze (Genève), Christiane Montandon (Genève), Sylvie Morgenegg (Genève), Sandra Nash (Australie), Catherine Oppliger (Suisse, Neuchâtel), Lisa Parker (USA), Mireille Weber (Genève).

Cet élargissement était nécessaire. La rythmique se développe dans des contextes très variés et souvent nouveaux. Mais son expansion ne doit pas devenir synonyme de dissolution et de perte d'identité; aussi l'apport de collègues venus d'ailleurs permet-il au Collège d'enrichir et d'élargir ses points de vue tout en étant mieux informé de la situation de l'enseignement dalcrozien dans le monde.

Pourquoi existons-nous?

Fidèle au testament d'Emile Jaques-Dalcroze depuis 1948, le Collège poursuit les missions qui lui ont été confiées par le fondateur, la première étant de «fixer les lignes directrices qui doivent permettre à la méthode Jaques-Dalcroze de rythmique de vivre, de se développer, d'évoluer sans s'écarter des principes fondamentaux qui sont sa raison d'être».

Conseiller de la fondation de l'Institut Jaques-Dalcroze et voie de recours pour les professeurs dalcroziens qui font appel à lui, le Collège est aujourd'hui doté d'une charte explicitant ses missions, son rôle et son fonctionnement (Cette Charte figure intégralement en annexe du document L'Identité Dalcrozienne / The Dalcroze identity). En raison du fait que le nom Jaques-Dalcroze ou Dalcroze est une marque protégée par la loi (arque déposée par la Fondation Emile Jaques-Dalcroze instituée par la famille propriétaire du nom.), le Collège est chargé de vérifier le bien-fondé de son utilisation (Voir également en annexe du document L'Identité Dalcrozienne / The Dalcroze identity les «Conditions d'utilisation de la dénomination Jaques-Dalcroze (ou Dalcroze). Il se prononce également sur les demandes d'ouverture de formations portant le nom de Jaques-Dalcroze ou Dalcroze et se tient à la disposition des collègues cherchant à créer ou à perfectionner leurs programmes d'enseignement.

Que faisons-nous?

Grâce à Internet et Skype, les séances sont désormais partagées par les membres du Collège en Australie, au Canada, aux Etats-Unis, en Angleterre et en Suisse; une nouvelle dynamique de travail s'est instaurée, avec un nombre accru de séances. Elle a eu pour premier résultat, en 2004, l'établissement d'une charte du Collège (cette Charte figure intégralement en annexe du document L'Identité Dalcrozienne / The Dalcroze identity).

Les dernières années (2008-2011) ont été consacrées à l'élaboration d'un document, l'Identité dalcrozienne, destiné à clarifier les rôles et contenus de la méthode Jaques­Dalcroze au travers des fondamentaux de la formation des professeurs de rythmique. Ce document vient en réponse au questionnement de nombreux collègues et doit pouvoir servir de référence pour tous les dalcroziens.

Parallèlement à l'édition de ce document, le Collège s'est donné pour but de recenser les formations professionnelles Jaques-Dalcroze existantes en adressant un questionnaire détaillé aux diplômés et écoles concernées. Le matériel reçu sera prochainement analysé et synthétisé, dans le but d'en dégager les lignes directrices et d'établir une meilleure concordance entre les diverses formations de Certificat, Licence ou Master, dans le respect des particularités nationales.

Enfin, le Collège est également en train de redéfinir les conditions de formation et les contenus d'études du Diplôme supérieur de l'Institut Jaques-Dalcroze, dans le but d'en rendre l'accès mieux adapté aux conditions de vie actuelles des candidats de toutes provenances.

Que voulons-nous?

Tous les travaux et démarches du Collège ont pour but de renforcer la cohésion et de favoriser le dialogue entre les dalcroziens, d'être à l'écoute de leurs requêtes, de soutenir l'épanouissement et le développement de l'éducation Jaques-Dalcroze dans le monde, et de préserver la pérennité de la méthode dont il est le garant avec la collaboration de tous ceux qui œuvrent pour en assurer la qualité.

Juillet 2011
Pour le Collège, la présidente: Madeleine Duret



le collège de l'institut jaques-dalcroze aujourd'hui

Qui sommes-nous?

À l'origine constitué des plus proches collaborateurs du fondateur de la Rythmique afin de pouvoir continuer sa tâche après son décès, le Collège s'est progressivement renouvelé par cooptation. L'expansion de la méthode Jaques-Dalcroze dans le monde, la diversité des systèmes de formation et les avancées des sciences, de la technique et de la société ont montré qu'il ne pouvait se contenter du seul point de vue de Genève pour mener à bien ses échanges avec les dalcroziens du monde. Aussi, dès 2003, le Collège s'est-il ouvert géographiquement pour acquérir une dimension nationale et internationale.

Il compte présentement 21 membres: Madeleine Duret, présidente (Genève), Ruth Gianadda, vice-présidente pour la Suisse (Genève), Louise Mathieu, vice-présidente pour l'étranger (Canada), Marie-Laure Bachmann (Genève), Gunna Brieghel-Müller (Genève), Gabi Chrisman (Suisse, Zürich), Christine Croset (Suisse, Vaud), Silvia del Bianco (Genève), Marie-José Ekstrom-Rey (Genève), Liliane Favre-Bulle (Suisse, Vaud), Karin Greenhead (Angleterre), Marie-Louise Hatt-Arnold (Genève), Martine Jaques-Dalcroze (Genève), Christiane Montandon (Genève), Sylvie Morgenegg (Genève), Sandra Nash (Australie), Catherine Oppliger (Suisse, Neuchâtel), Lisa Parker (USA), Mireille Weber (Genève).

Cet élargissement était nécessaire. La rythmique se développe dans des contextes très variés et souvent nouveaux. Mais son expansion ne doit pas devenir synonyme de dissolution et de perte d'identité; aussi l'apport de collègues venus d'ailleurs permet-il au Collège d'enrichir et d'élargir ses points de vue tout en étant mieux informé de la situation de l'enseignement dalcrozien dans le monde.

Pourquoi existons-nous?

Fidèle au testament d'Emile Jaques-Dalcroze depuis 1948, le Collège poursuit les missions qui lui ont été confiées par le fondateur, la première étant de «fixer les lignes directrices qui doivent permettre à la méthode Jaques-Dalcroze de rythmique de vivre, de se développer, d'évoluer sans s'écarter des principes fondamentaux qui sont sa raison d'être».

Conseiller de la fondation de l'Institut Jaques-Dalcroze et voie de recours pour les professeurs dalcroziens qui font appel à lui, le Collège est aujourd'hui doté d'une charte explicitant ses missions, son rôle et son fonctionnement (Cette Charte figure intégralement en annexe du document L'Identité Dalcrozienne / The Dalcroze identity). En raison du fait que le nom Jaques-Dalcroze ou Dalcroze est une marque protégée par la loi (arque déposée par la Fondation Emile Jaques-Dalcroze instituée par la famille propriétaire du nom.), le Collège est chargé de vérifier le bien-fondé de son utilisation (Voir également en annexe du document L'Identité Dalcrozienne / The Dalcroze identity les «Conditions d'utilisation de la dénomination Jaques-Dalcroze (ou Dalcroze). Il se prononce également sur les demandes d'ouverture de formations portant le nom de Jaques-Dalcroze ou Dalcroze et se tient à la disposition des collègues cherchant à créer ou à perfectionner leurs programmes d'enseignement.

Que faisons-nous?

Grâce à Internet et Skype, les séances sont désormais partagées par les membres du Collège en Australie, au Canada, aux Etats-Unis, en Angleterre et en Suisse; une nouvelle dynamique de travail s'est instaurée, avec un nombre accru de séances. Elle a eu pour premier résultat, en 2004, l'établissement d'une charte du Collège (cette Charte figure intégralement en annexe du document L'Identité Dalcrozienne / The Dalcroze identity).

Les dernières années (2008-2011) ont été consacrées à l'élaboration d'un document, l'Identité dalcrozienne, destiné à clarifier les rôles et contenus de la méthode Jaques­Dalcroze au travers des fondamentaux de la formation des professeurs de rythmique. Ce document vient en réponse au questionnement de nombreux collègues et doit pouvoir servir de référence pour tous les dalcroziens.

Parallèlement à l'édition de ce document, le Collège s'est donné pour but de recenser les formations professionnelles Jaques-Dalcroze existantes en adressant un questionnaire détaillé aux diplômés et écoles concernées. Le matériel reçu sera prochainement analysé et synthétisé, dans le but d'en dégager les lignes directrices et d'établir une meilleure concordance entre les diverses formations de Certificat, Licence ou Master, dans le respect des particularités nationales.

Enfin, le Collège est également en train de redéfinir les conditions de formation et les contenus d'études du Diplôme supérieur de l'Institut Jaques-Dalcroze, dans le but d'en rendre l'accès mieux adapté aux conditions de vie actuelles des candidats de toutes provenances.

Que voulons-nous?

Tous les travaux et démarches du Collège ont pour but de renforcer la cohésion et de favoriser le dialogue entre les dalcroziens, d'être à l'écoute de leurs requêtes, de soutenir l'épanouissement et le développement de l'éducation Jaques-Dalcroze dans le monde, et de préserver la pérennité de la méthode dont il est le garant avec la collaboration de tous ceux qui œuvrent pour en assurer la qualité.

Juillet 2011
Pour le Collège, la présidente: Madeleine Duret

Informations

Contact :
Madeleine Duret , présidente : madeleine.duret@bluewin.ch