foire aux questions / réouverture juin 2020

Jusqu’à cette date, les cours collectifs de musique obéissaient à des normes spécifiques de 4 élèves maximum, parmi d’autres dispositions. Or, beaucoup de nos classes comptent 12 à 16 élèves. Après avoir étudié la possibilité d’une reprise en demi-groupes pour les classes à petits effectifs, nous avons accueilli avec joie l’autorisation d’un retour des classes complètes, moyennant les aménagements encore de mise.

Terrassière : Les règles actuelles prévoient que votre enfant entre seul dans le bâtiment où il est accueilli à l’heure exacte par notre équipe qui veille à la désinfection de ses mains avant de le diriger vers son.sa professeur.e en suivant un parcours garantissant les distances entre les usagers. Les jeunes enfants sont accompagnés jusqu’à leur classe par les parents qui repartent aussitôt.
Les cours terminent 5 à 10 minutes plus tôt pour éviter le croisement avec les élèves du cours suivant. Les parents retrouvent leur enfant à la sortie ; les plus jeunes y sont amenés par le.la professeur.e. Tous empruntent un parcours spécifique. A l’arrivée comme au départ, des emplacements sont indiqués sur le trottoir pour les parents.
Les professeur.es désinfectent le matériel utilisé entre chaque leçon et gardent une distance de 2 m avec les élèves. Les enfants en dessous de 15 ans n’ont pas cette contrainte entre eux mais nous veillons à ce qu’ils conservent une distance et des contacts raisonnables. Les objets et instruments ne sont pas échangés. Les élèves malades ou vivant avec une personne malade ne sont pas admis dans le bâtiment.
Centres : Les mêmes mesures s’appliquent, lorsque c’est possible, sous la responsabilité du.de la professeur.e.

Les cours parent-enfant reprendront le 8 juin à la Terrassière et dans les centres qui le permettent.

Les communes édictent leurs propres règlements en sus des directives officielles. Bernex n’autorise a priori pas de reprise avant les vacances.

C’est sans doute la question que vous vous êtes le plus posée ! Comme beaucoup de monde, les professeur.es de l’ijd se sont adapté.es à une situation éloignée de leur métier. Selon leurs choix et possibilités propres, ils.elles ont utilisé différents canaux numériques pour maintenir un lien avec la classe et lui transmettre la matière utile aux objectifs de révision. Malheureusement, les outils actuels des visioconférences ne permettent pas la simultanéité du son et du geste (un des principes premiers des cours de rythmique). Avec un seul élève, le.la professeur.e d’instrument peut interagir, écouter son élève puis jouer à son tour. Mais il ne peut l’accompagner ni jouer en même temps. Ce problème s’accentue avec une classe entière : il n’est pas possible de chanter ni de frapper des rythmes ensemble en suivant un tempo. La précision rythmique ne peut être corrigée ni la majorité des exercices, basés sur la réactivité de l’élève, donnés. Les visioconférences ont leur utilité pour expliquer des notions théoriques et corriger un élève jouant seul, ou le soutenir dans un travail préalablement proposé par un autre biais. En groupe – et pour autant que tous les élèves aient accès à un ordinateur et une connexion internet –, elles peuvent être fastidieuses et ne remplacent pas un cours. Pour ces raisons, nous avons privilégié d’autres moyens de partage, dont la plateforme e-dalcroze, auxquels l’enfant peut accéder à l’horaire le plus adapté pour lui.
Avec la prolongation du confinement, nous avons cependant entendu votre demande de contacts et d’échanges directs ! Les enfants dès 6 ans (RS1) se sont donc vu proposer des moments de visioconférence en groupes réduits (jusqu’à la reprise présentielle là où elle a été autorisée). Ils lui permettent de vérifier des devoirs et l’apprentissage des notions proposées, et bien sûr d’échanger en direct avec son.sa professeure.

Quel plaisir de constater la motivation de votre enfant et le soutien que vous êtes sans doute prêt.e à lui apporter ! Si tel est le cas, votre enfant fera toujours le lien entre sa pratique instrumentale et les notions solfégiques qu’il apprend. Qu’il ait pu se concentrer davantage sur l’instrument pendant cette période renforcera sa capacité à assimiler de nouvelles notions solfégiques avec facilité.
Tous les enfants ne jouent cependant pas d’un instrument ni ne bénéficient de conditions techniques ou d’une organisation leur permettant d’accomplir leur travail à la maison. Afin de limiter la disparité des apprentissages pendant cette période, le DIP (département de l’instruction publique) auquel nous sommes liés a donné des objectifs orientés vers la révision et la conservation d’un lien avec les élèves. S’agissant des plus petits degrés (IRS et parent-enfant), la transmission d’un « travail » est remplacée par des propositions d’activités musicales adaptées à ces âges.

L’équipe enseignante est tout à fait consciente des difficultés d’apprentissage à la maison engendrées par cette situation. Elle veillera à reprendre les notions qui auront manqué à certains élèves sans qu’ils se sentent pénalisés et adaptera le programme en conséquence.

Effectivement, les supports d’activités ont varié d’un.e enseignant.e à l’autre comme leurs conditions de travail (travail à domicile, présence d’enfants en bas âge, matériel informatique manquant ou peu adapté, formation aux outils technologiques en cours, congé maladie, etc.) Surprise sans expérience préalable d’un enseignement à distance requérant des outils technologiques, notre équipe s’est adaptée plus ou moins rapidement à ces changements conséquents. A l’heure actuelle et dans les cas où la reprise présentielle n’est pas possible, tous.toutes les professeur.es sont en capacité de donner du matériel à leurs élèves et de proposer des visioconférences.

Les examens ont été annulés pour les années RS2 et RS4 qui sont des étapes de la formation musicale certifiée en RS5. Chaque élève aura vécu le confinement à sa façon, parfois très active. La suspension des cours ne doit pas pénaliser ceux dont on aurait pu attendre une nette progression au dernier trimestre. Tous les élèves de RS2 et RS4 seront donc promus, et ceux dont les acquis sont les plus fragiles feront l’objet d’une attention particulière à la rentrée. Une évaluation est prévue fin octobre afin d’informer élèves et parents du niveau de compétence atteint et des éventuelles lacunes sur lesquelles se concentrer. Les 3-4 leçons présentielles de fin d’année permettront de renouer avec l’apprentissage mais pas d’organiser des examens.

Pour les élèves de RS5 et de langage musical (RSS) qui sont en année certifiante, une évaluation continue de septembre à mars est maintenue, ainsi que la restitution d’un projet de fin d’année. Ces deux points seront qualifiants.

Nous vous suggérons de contacter en premier lieu le.la professeur.e de votre enfant qui vous redirigera au besoin vers notre équipe technique. Si vous ne trouvez plus vos accès transmis par mail en début d’année et de nouveau depuis le début du confinement, vous pouvez les redemander directement à e-dalcroze.ch, en indiquant le nom, le prénom et la classe de votre enfant.

Nous privilégions la plateforme pour regrouper les contenus de cours d’une classe et limiter leur éparpillement. La plateforme permet aussi d’accéder à des vidéos trop lourdes pour l’envoi par mail. Enfin, elle constitue un espace professionnel lié à l’ijd et régi par des conditions d’utilisation que vous avez acceptées en vous y connectant. Ces conditions vous engagent à ne pas diffuser les contenus élaborés pour vous par l’institut. Nous garantissons de notre côté le respect strict du droit à l’image de votre enfant s’il a participé aux vidéos.

Bien que l’équipe enseignante ait continué à travailler en consacrant un temps important à la préparation de matériel pédagogique, nous sommes conscients que les moyens mis en œuvre ne permettent pas de remplacer un cours présentiel. Aussi, l’ijd a décidé d’offrir un dédommagement partiel du montant des écolages pour les cours collectifs du secteur rythmique. Il s’agit d’un effort financier considérable et indépendant de l’aide qui nous est accordée par l’Etat. Celui-ci nous mandate en effet pour dispenser un enseignement musical à la population genevoise et ses subventions vous garantissent un écolage modéré, inférieur aux coûts réels. Notre souhait étant de continuer à offrir un enseignement de qualité et accessible à tous, vous avez la possibilité d’y renoncer. Cette crise a aussi été riche d’enseignement pour nous et les idées qui en ont surgi alimentent notre réflexion sur la façon de poursuivre avec vous notre mission.