BAM!

L’exposition ébouriffante et sonore

BAM ! une exposition sans panneaux ni vitrines. Un parcours en musique et en mouvement, à explorer dans ( et avec ) tous les sens.

BAM ! s’est tenue du 16 janvier au 17 avril au Flux Laboratory

  • 7’500 visiteurs en 3 mois
  • 65 visites guidées, animées conjointement par des étudiants de l’Unige et de la HEM

BAM! en images

BAM! en quelques mots
La pédagogie Jaques-Dalcroze est fondée sur un principe simple : c’est par le ressenti corporel que s’exprime toute forme de musicalité.
Le visiteur ( jeune ou moins jeune ) était amené à en faire l’expérience au fil d’un parcours interactif qui l’amenait à jouer avec les sons, avec l’imaginaire que ceux-ci lui inspiraient et à y réagir avec l’ensemble de ses sens.

Il lui était proposé tantôt de créer un univers visuel à partir de l’écoute de sons, tantôt de construire une matière sonore sur la base de ses propres mouvements ou de ceux effectués par d’autres visiteurs.

Ecouter les mouvements que l’on génère, voir les sons que l’on émet. Seul ou en groupe. Telle était la proposition de cette exposition qui a contribué à faire résonner les idées d’Emile Jaques-Dalcroze dans le monde d’aujourd’hui, tant dans les domaines pédagogique et artistique que scientifique.

                                            



BAM!

L’exposition ébouriffante et sonore

BAM ! une exposition sans panneaux ni vitrines. Un parcours en musique et en mouvement, à explorer dans ( et avec ) tous les sens.

BAM ! s’est tenue du 16 janvier au 17 avril au Flux Laboratory

  • 7’500 visiteurs en 3 mois
  • 65 visites guidées, animées conjointement par des étudiants de l’Unige et de la HEM

BAM! en images

BAM! en quelques mots
La pédagogie Jaques-Dalcroze est fondée sur un principe simple : c’est par le ressenti corporel que s’exprime toute forme de musicalité.
Le visiteur ( jeune ou moins jeune ) était amené à en faire l’expérience au fil d’un parcours interactif qui l’amenait à jouer avec les sons, avec l’imaginaire que ceux-ci lui inspiraient et à y réagir avec l’ensemble de ses sens.

Il lui était proposé tantôt de créer un univers visuel à partir de l’écoute de sons, tantôt de construire une matière sonore sur la base de ses propres mouvements ou de ceux effectués par d’autres visiteurs.

Ecouter les mouvements que l’on génère, voir les sons que l’on émet. Seul ou en groupe. Telle était la proposition de cette exposition qui a contribué à faire résonner les idées d’Emile Jaques-Dalcroze dans le monde d’aujourd’hui, tant dans les domaines pédagogique et artistique que scientifique.