le Collège

Le Collège de l’institut jaques-dalcroze, composé de plusieurs professeur-e-s diplômé-e-s nationaux et internationaux, est l’organe consultatif de la fondation et a pour mission de l’accompagner dans le développement et l’évolution de la méthode et de veiller à la conformité des titres délivrés sur le plan international.

Le Collège dispose d’une charte explicitant ses missions, son rôle et son fonctionnement.

Constitué à l’origine par les plus proches collaborateurs du fondateur de la Rythmique, le Collège s’est progressivement renouvelé par cooptation.
Suite à l’expansion de la méthode Jaques-Dalcroze dans le monde, entraînant une diversité des systèmes de formation, le Collège s’est ouvert géographiquement dès 2003 afin d’acquérir une dimension nationale et internationale. L’apport de collègues venus d’ailleurs lui permet depuis d’enrichir et d’élargir ses points de vue.

Tous les travaux et démarches qu’il réalise ont pour but de renforcer la cohésion et de favoriser le dialogue entre les dalcrozien-ne-s, d’être à l’écoute de leurs requêtes, de soutenir l’épanouissement et le développement de l’éducation Jaques-Dalcroze dans le monde.

Il compte aujourd’hui 21 membres provenant de différents pays :

Membres actifs : Louise Mathieu, présidente (Canada), Ruth Gianadda, vice-présidente (Suisse), Karin Greenhead, secrétaire (Angleterre), Hélène Nicolet, déléguée au Conseil de Fondation (Suisse), Pablo Cernik (Argentine), Gabi Chrisman (Suisse), Christine Croset (Suisse), Silvia Del Bianco (Suisse), Jeremy Dittus (USA), Paul Hille (Autriche), Muriel Jaques-Dalcroze (Suisse), Martine Jaques-Dalcroze (Suisse), Sylvie Morgenegg (Suisse), Sandra Nash (Australie), Catherine Oppliger (Suisse), Lisa Parker (USA), Toru Sakai (Japon).

membres honoraires : Marie-Laure Bachmann (Genève), Madeleine Duret, (Genève), Marie-Louise Hatt-Arnold (Genève), Mireille Weber (Genève).

informations

Contact:
Louise Mathieu, présidente